Terrorisme au Sahel: le temps est-il venu de négocier avec les djihadistes?

Au cœur du Sahel plongé dans la violence, des voix s’élèvent pour suggérer le dialogue avec les mouvements terroristes. Des acteurs politiques maliens estiment que la voie de la négociation pourrait changer la donne et arrêter les dégâts. Est-il possible de négocier avec le diable? Géopolis a posé la question à Ahmedou Ould Abdallah, ancien diplomate mauritanien et fin connaisseur de la région.

 

 

https://www.instagram.com/p/BG-9m6KPKwF/?utm_source=ig_embed

Le Sahel face à la Corruption

https://www.instagram.com/p/BG-9m6KPKwF/?utm_source=ig_embedUne lancinante affirmation associe, depuis de nombreuses années, corruption et Afrique. Une affirmation, peut être excessive, mais pour le moins intéressante. En effet, à travers le monde, se développe de plus en plus, une moindre tolérance à la corruption.

D’où le mérite du président de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, d’avoir inscrit la corruption à l’ordre du jour du dernier sommet de son organisation.


XVIII ème Forum de Bamako Février 2018 : Enjeux et défis stratégiques au Sahel

Commentaires de Ahmedou OULD ABDALLAH, Président Centre4s.

Depuis 2012, le Sahel Sahara vit une crise sécuritaire armée, violente et structurée.

Cette situation est tout sauf spontanée. Elle a plusieurs causes dont, en particulier, un déficit de gouvernance, de fortes croissances démographiques et les détériorations climatiques et environnementales. L’objet de mon intervention n’est toutefois pas de faire une présentation exhaustive.

 


G5 SAHEL : Renforcer les consensus nationaux et régionaux

Comment jugez-vous l’état de la menace dans la région du Sahel ?

Cette menace est sérieuse. Pourquoi? Parce qu’elle est ancienne. Elle date d’au moins 2005, année où ont commencé les premières prises d’otages et les premiers paiements de rançons. Elle est sérieuse, également, parce qu’elle n’est pas concentrée sur un seul pays, même si le Mali peut en être considéré comme l’épicentre. Toute la bande sahélienne est concernée – de la côte Atlantique jusqu’à la mer Rouge – et constitue le cœur de cette menace.